Voile : les espoirs de demain au Cap d’Agde du 18 au 24 avril 2015 avec la CIP OPTIMIST

    0
    382

    Voile : les espoirs de demain au Cap d’Agde du 18 au 24 avril 2015 avec la CIP OPTIMIST 

    Le Cap d’Agde accueille, du samedi 18 au vendredi 24 avril 2015, la CIP OPTIMIST, Coupe Internationale de Printemps Optimist. 

    Premier grand rendez-vous nautique de l’année, elle est inscrite au calendrier de la Fédération Française de Voile et portée par l’Association POP Promotion Optimist de l’autorité internationale voile ISAF. 

    Organisée par la SODEAL et son Centre Nautique, avec le soutien de l’Office de Tourisme, de la Ville d’Agde et des associations nautiques, quelque 300 jeunes régatiers de 8 à 15 ans sont attendus sur le plan d’eau du Cap d’Agde. 

    Sur les bords de la Méditerranée, Le Cap d’Agde, titulaire du label « France Station Nautique », est reconnu comme un haut lieu du nautisme et de la plaisance.

    Sa situation au centre du Golfe du Lion, la qualité de ses installations, de son port de plaisance et de son accueil en font un des pôles majeurs de l’activité nautique en Languedoc-Roussillon, répondant aux attentes des plus exigeants.

    Ce grand rendez-vous de la voile va transformer pendant 7 jours le plan d’eau du Cap d’Agde en capitale de l’Optimist pour des régatiers de 8 à 15 ans. Il lance la saison nautique 2015 qui promet d’être soutenue avec de nombreux autres rendez-vous à suivre.

    L’accueil de la CIP Optimist est dévolu au Centre Nautique du Cap d’Agde, qui fort de ses précédentes expériences d’organisateur d’événements nautiques de haut niveau (SILA Optimist, 2 Championnats de France de Voile, CIP 470, CIM 420), continue à bénéficier de la confiance de la FF Voile. – 2 –

     

    QU’EST-CE QUE LA CIP OPTIMIST ?

    C’est le premier rendez-vous de la saison pour ces jeunes régatiers qui se répartissent en 2 catégories :

    Les benjamins (8 à 10 ans). Bien qu’ils n’aient pas d’enjeu de sélection, ils viennent se familiariser avec les conditions de régates officielles avant d’en être les protagonistes dans un futur proche. L’occasion pour eux d’apprendre a régater en toute autonomie sur un bateau techniquement difficile malgré sa sympathique physionomie, selon des règles de courses précises et quelles que soient les conditions météo.

    Les minimes (10 à 14 ans) et les cadets (14 à 15 ans) qui tenteront de décrocher une sélection en championnat d’Europe ou du monde. Cette épreuve sélective a vu l’an dernier la France sacrée Championne d’Europe masculin en Irlande grâce à l’excellent parcours d’Enzo Balanger.

     

    Vu l’enjeu, bon nombre d’entraîneurs seront également présents – dont d’anciens champions de haut niveau – très attentifs aux courses de leurs protégés.

    Chaque matin débutera par le briefing avec les compétiteurs. Tous les soirs, des animations seront proposées avec notamment la projection des vidéos de la journée sur grand écran, une manière ludique d’analyser et d’échanger sur les manoeuvres de chacun.

    100 bénévoles veilleront à ce que la CIP se déroule dans les meilleures conditions possibles, aussi bien en mer qu’à terre.

    LES COURSES

    Le 1er signal d’avertissement sera donné le lundi 20 avril. 2 manches par jour sont prévues pour les benjamins, 4 pour les minimes et cadets. Le palmarès sera annoncé le vendredi 24 avril après les dernières courses de la journée.

    La flotte d’environ 300 coureurs passera des épreuves de qualification au terme desquelles les concurrents seront répartis en 2 groupes : rond Or et rond Argent.

    La zone de course est située en mer, près du Fort de Brescou, et le spectacle de haut niveau sera notamment visible depuis la terrasse du Centre Nautique.

    Le public aura la possibilité de vivre l’événement au plus près cette année encore :

     la journée du mercredi 22 avril lui sera plus particulièrement consacrée avec des rencontres avec les membres de l’organisation, les bénévoles, les arbitres, les coureurs. Un bon moyen de comprendre les rouages d’une telle course et de décortiquer l’organisation d’un événement de cette envergure ; assister aux préparatifs de course, aux briefings des arbitres, au départ et au retour des concurrents

    A 14h, le public sera également invité à une sortie en mer au départ du Centre Nautique, sur un bateau réservé aux spectateurs, afin de suivre au plus près une course commentée par le commissaire général de l’épreuve.

     Le jeudi 23 avril – selon la météo – une régate baptisée « Trophée du Cap d’Agde » aura lieu à l’intérieur même du port de plaisance après les régates officielles, avec commentaires avisés pour plus de proximité avec le public placé aux premières loges dans ce stade nautique exceptionnel.

     Il pourra suivre les départs des courses en direct grâce à la webcam installée sur le toit du Centre Nautique.

     

    L’OPTIMIST, le bateau de tous les espoirs…

    Identifiable au premier coup d’oeil même par les non-connaisseurs, l’Optimist, souvent qualifié de « coque de noix » ou de « caisse à savon » en raison de son allure si particulière et atypique, a fêté son demi-siècle en 1997, mais continue vaillamment à séduire les plus jeunes.

    L’Optimist, est le dériveur le plus utilisé pour l’apprentissage de la voile chez les enfants. Il s’agit d’un bateau de 2,30 mètres à fond plat, ce qui lui assure une grande stabilité (cas particulier de l’architecture navale).

    Le seul grand changement depuis sa création en 1947 est le bois qui a été remplacé par le plastique.

    En régate, il se pratique de 8 à 15 ans et permet d’apprendre les allures, les manoeuvres, la tactique, etc. De nombreux grands régatiers d’aujourd’hui sont passés par l’Optimist.

    De futurs champions se sont d’ailleurs illustrés au Cap d’Agde lors des divers championnats organisés, comme par exemple :

    François Gabart, champion de France en Optimist en 1997 au Cap d’Agde, a remporté le Vendée Globe en 2013 et la Route du Rhum en 2014, catégorie IMOCA. Il a fini 4ème de la Transat Jacques Vabre en 2011. Son co-skipper était Sébastien Col, lui-même habitué des Championnats du Cap d’Agde.

    Nicolas Charbonnier, 1er en 2002 en 470 et 1er en Optimist en 1995 au Cap d’Agde, a été médaillé de bronze aux JO de Pékin, en 470, en 2008.

     

    Histoire et origine 

    L’Optimist a été conçu en 1947 par l’architecte naval américain Clark Mills. Le Major Clifford McKay, inspiré par la course annuelle de caisse à savon, organisée par le club « Optimist International » de la ville de Clearwater, proposa de trouver une activité régulière pour occuper la jeunesse : la pratique de la voile. À la demande de Clifford McKay, Clark Mills dessina donc un voilier pour enfant pouvant être construit par des amateurs à partir d’une seule plaque de contreplaqué. Il offrit les plans du bateau au club de Clearwater, qui en déposa le brevet. La première flotte fut sponsorisée par des commerçants locaux.

    La série s’est développée dans le monde entier et est apparue en France en 1960. Aujourd’hui, plus de 150.000 Optimist naviguent sur notre planète

     

    Renseignements : Informations pour le public CENTRE NAUTIQUE DU CAP D’AGDE  04.67.01.04.04
    Plus d'infos : www.nautic-event-capdagde.com -



    Département:
    Ville: