Deuxième festival international du documentaire méditerranéen à Banyuls-sur-Mer

    0
    240

     

    Banyuls-sur-Mer accueillera du 19 au 22 octobre le deuxième festival international du documentaire méditerranéen (FIDOM).

    Soutenu, entre autres, par la communauté de communes Albères-Côte Vermeille-Illibéris et la Ville de Banyuls-sur-Mer, cet événement tout public compte parmi les grandes dates de l’automne dans le département des Pyrénées-Orientales.

    Il est initié par la société Iffwater (production et réalisation d’événements grand public autour de l’eau) en partenariat avec notamment le laboratoire Arago.

    Le FIDOM vise deux objectifs : faire partager au plus grand nombre et sur grand écran le plaisir de (re)découvrir la mer Méditerranée, ses cultures à travers le regard de grands documentaristes et reporters ; rendre hommage à ces hommes et femmes qui rapportent de sublimes images toujours filmées dans des conditions extrêmes.

    Pour cela, il propose 14 films dont 8 en compétition. Le jury qui décernera le palmarès au terme du week-end sera présidé par Daniel Herrero. Ce joueur de rugby (il a porté le maillot de l’équipe de France) est aujourd’hui reconnu pour ses talents d’écrivain et de conférencier.

    Cette riche programmation comptera deux temps forts : les projections d’une version restaurée datant de 1916 de « Vingt-mille lieues sous les mers » et d’un dessin animé pour les plus jeunes.

    Toutes les séances se dérouleront dans l’amphithéâtre Alain Guille, face à l’aquarium de Banyuls-sur-Mer. Entrée libre dans la limite des places disponibles.

     

    En savoir plus sur le jury

    Il est composé de 6 membres :

    – Daniel Herrero président du Jury 2017

    Rugbyman professionnel, il a joué notamment dans l’équipe du  XV de France.

    Spécialiste de l’envolée lyrique, de la pédagogie imagée, de l’allégorie philosophique, de la sociologie poétique, il est réputé en tant que conférencier, homme de médias, écrivain…

    – Brigitte Berg : directrice des Documents Cinématographiques
    – Pierre-Jean Larroque : officier de la Marine nationale / flottille 31F (la ville de Banyuls est marraine de cette flottille)
    – Nadia Ounaïs : directrice chargée des Relations internationales ; Vice-président, International Affairs Institut Océanographique
    – Sylvie Le Martelot : restauratrice / hôtelière
    – Cyril Tricot :  réalisateur / producteur

    Infos.

    Le FIDOM : http://www.fidom.tv/

    Iffwater : https://www.iffwater.com/

    ————————————————————————

    Programmation FIDOM 2017 

    Films sélectionnés en compétition Films hors compétition 

     

    Film d’Ouverture 

    Benvenuti (CNRS Images – 54 mn – 2016.) Jeudi 19 à 18h30 – 22h00 

    Lampedusa, un caillou de 20 km2, une des frontières de l’Europe. Une île italienne connue pour être la destination de milliers de migrants qui fuient les guerres et la misère, et qui chaque année risque leur vie en traversant la Méditerranée. Frontière pour les uns, paradis balnéaire pour d’autres : ses eaux turquoise, ses paysages paradisiaques, sa nonchalance en font une destination touristique prisée. Entre ces mondes a priori étanches, qui ne font que s’effleurer, la vie sur l’île se doit de continuer. Naufrages et camps de rétention, Dolce Vita et pêche traditionnelle… Voyage au coeur d’une île militarisée et splendide, théâtre et spectatrice d’une des tragédies de notre siècle. 

    Un film de Laura AURIOLE & Annalisa LENDARO

     

    Inner Mapping (Emad Ahmad – Studio 5 Audio Visual Production – CNRS Images – 52 mn – 2014.)

    Vendredi 20 à 18h00 & Samedi à 11h30 

    Inner Mapping experimente les limites territoriales de l’occupation israélienne en Cisjordanie. Selon qui vous êtes, la voiture que vous conduisez, vos circulations sont distinctes, parallèles. Le pays devient le réseau de routes, de chemins que vous pouvez empruntez. Le guide de ce drôle de road movie, le GPS palestinien, est concret, technologique, graphique. Banal, global, il est acculé par un contexte d’exception. Rouler avec le GPS, c’est vivre une carte absurde. Chacun de nous, de ceux que nous rencontrons, portent leur propre frontière. Nous regardons le dedans avec la caméra du chef opérateur, mais aussi, en continu, le dehors avec trois caméras Go Pros installées sur la voiture. Avec ce dispositif, nous filmons la cassure entre le territoire d’une continuité perdue, celui d’une Palestine rêvée et politique, et la Palestine du quotidien : la Cisjordanie des déplacements possibles, du GPS, coupée en deux cartes, israélienne et palestinienne. 

    Un film réalisé par Stéphanie Latte Abdallah et Emad Ahmad. 

     

    Ici et là-bas (Grand Angle Productions – KTO – 52 mn – 2016) Vendredi 20 à 23h00 & Samedi 21 à 10h15 

    À Marseille, la pastorale des migrants agit au quotidien pour porter secours aux milliers d’hommes et de femmes qui débarquent chaque année clandestinement dans la cité phocéenne, au terme d’un long et dangereux voyage, fuyant guerres, pauvreté et persécutions. Portés par l’espoir d’un avenir possible au « pays des droits de l’Homme ». Denis est un homme parmi ces milliers… 

    Un film de Thibault Férié

     

    Sale temps pour la planète – Languedoc, battu par les flots (Elle est pas belle la vie ! – avec la participation de France Télévisions – France 5 52 mn – 2016) Vendredi 20 à 19h15 & Samedi 21 à 15h15 

    Le Languedoc, ses paysages de garrigues, ses grandes plages de sable fin, son climat doux et ensoleillé… La région subit pourtant des phénomènes météorologiques extrêmes : les épisodes cévenols. Chaque année, ils sévissent avec plus ou moins d’intensité, causant des crues dévastatrices. Les défis à relever sont de taille. 

    Un film de Thomas Raguet 

    Les iles Mystérieuses (Grand angles Productions – avec la participation de France Télévisions – France 3 Thalassa 110 mn – 2016) Vendredi 20 à 14h15 

    Si les côtes françaises de Méditerranée sont connues du monde entier, on sait moins qu’une myriade de petites pépites insulaires, îles ou îlots, s’égrènent au large, et qu’elles furent des siècles durant, le lieu de passage incontournable et les vigies de ces rivages. Face à la Cité phocéenne, ou à la Côte d’Azur, sans compter la Corse et la multitude d’îles plus ou moins grandes qui l’entourent ces avant-postes protecteurs furent d’abord des points stratégiques, militairement occupés. Les forts qui s’y dressent sont là pour le rappeler. Battues par les vents, brûlées par le soleil, mais surtout protégées des invasions humaines, ces îles sont restées de véritables petits paradis insulaires, riches d’une nature sauvage totalement préservée. Quand le temps des conquêtes passa, et que vint celui des loisirs, l’homme a redécouvert l’exotisme de ces joyaux de nature et de paix baignés par les eaux cristallines de la Méditerranée. 

    Un documentaire de SACHA BOLLET

     

    Pompiers : Au coeur du danger (St Thomas Production – RMC Découverte – 52 mn – 2017) Vendredi 20 à 20h30 & Samedi 21 à 14h00 

    Au feu, les pompiers, la Provence brûle ! Canadairs, trackers, hélicoptères, colonnes de camions luttent contre les pires incendies de forêt depuis 20 ans. Face aux flammes, le combat semble inégal, mais les soldats du feu prennent des risques pour sauver des vies humaines, les maisons isolées et massifs forestiers. 

    Après un printemps chaud et sec, l’été s’embrase comme une allumette… L’été c’est la saison des feux de forêts et cette année, elle sera implacable. Les pompiers vont devoir prouver de quoi ils sont capables. Technologie militaire, tactique opérationnelle, réseaux sociaux, mais aussi savoir-faire ancestral revisité… les soldats du feu vont se surpasser pour protéger la forêt méditerranéenne, mais des incendies suspects, écorchant parfois les villes vont leur faire mettre un genou à terre. La pression incendiaire est telle que des colonnes de renforts viendront des départements voisins, puis de la France entière. 

    Un documentaire de Herlé Jouon et Antoine Laura 

     

    Films hors compétition 

    20.000 Leagues Under the sea (Vingt mille lieues sous les mers) – (- UNIVERSAL – 1916 – 101 mn.)

    FICTION 

    Vendredi 20 à 09h00 

    Pendant la guerre civile, une équipe de chercheurs américains signalent un dangereux monstre marin. Il s’agit en fait d’un sous-marin, le Nautilus, commandé par le capitaine Némo, un homme amer à la recherche d’un aventurier anglais nommé Charles Denver. En effet, quelques années auparavant, en Inde où Némo était un prince, Denver causa la mort de sa femme et la disparition de sa petite fille.

    Film muet sonorisé N & B avec Allan Holubar, Jane Gail, Dan Hanlon, Edna Pendleton, Curtis Benton et Matt Moore 

    Un film de Stuart Paton 

    Les Parapluies (Production 3m25 – IFFWater – 2017 – 17 mn.)

    INEDIT – FICTION – Inter film au hazard de la programmation 

    À bord de leur voiture, deux filles prennent sous leur aile les gens qu’elles croisent sur leur route et les conduisent vers l’océan, afin d’observer un évènement particulier…

    Un film de Manon Assens et Etienne Rallion 

     

    Des mérous et des hommes (CNRS Images – Goutte à Goutte – avec la participation de la fondation Nature et Découverte, / 52 mn – 2010) Vendredi 20 à 12h15 & Dimanche 22 à 09h00 

    Depuis plus de 20 ans, des scientifiques, des gestionnaires et même d’anciens chasseurs sous-marins protègent le plus gros poisson-prédateur de Méditerranée : le Mérou brun. Ce groupe, le GEM (Groupe d ’ Etude du Mérou), a été créé en 1986, et grâce à leur ténacité, un moratoire interdit désormais la pêche à l’hameçon et la chasse sous-marine de cette espèce en France. Petit à petit, ce poisson emblématique de la Méditerranée est revenu sur nos côtes. Pourtant, tous les 5 ans, ce moratoire est remis en question et le Mérou est loin d’être tiré d’affaire. Comment se gère une espèce de poisson sauvage ? Alors que le prestigieux journal Science annonce la disparition des poissons sauvages de la surface du globe d’ici 50 ans, ce film s’interroge sur la pertinence d’une telle démarche. 

    Un film de Mathilde VAUDON & Franck LABOIS 

    Pêcheurs d’étoiles (CNRS Images -26 mn – 2008.) Vendredi 20 à 13h30 et 16h15 

    ANTARES est le premier télescope à neutrinos sous-marin mais c’est également un véritable laboratoire pluridisciplinaire sous la mer. Le détecteur est installé en Méditerranée, à 2500 m de fond. L’objectif du télescope est de détecter les neutrinos de haute énergie provenant du fin fond de l’Univers. Pour observer cette particule très furtive, les chercheurs ont dû installer le détecteur au fond de la mer car l’eau sert de révélateur des neutrinos. Ceux-ci sont de véritables messagers cosmiques qui s’échappent des phénomènes violents de l’Univers comme les supernovae et les trous noirs ou qui proviennent de l’énigmatique matière noire. Ainsi, en mesurant la trajectoire et l’énergie des neutrinos, ANTARES permettra de mieux connaître ces mystérieux objets célestes et d’acquérir une meilleure compréhension de l’Univers. 

    Un film de Marie MORA CHEVAIS 

     

    Le voyage extraordinaire de Sammy 2 (fiction – dessin animé) (Studio Canal – 92 mn.)

    Dimanche 22 à 10h15 

    Sammy et Ray, deux tortues de mer, amis depuis toujours, ont la belle vie le long d’une barrière de corail, guidant leurs nouveaux nés Ricky et Ella au cours de leurs premiers pas en mer. Soudain, ils sont capturés par des braconniers et se retrouvent à Dubaï au milieu d’un aquarium abritant un incroyable spectacle pour touristes. Le chef de la bande, Big Boss l’hippocampe, les met dans la confidence de son grand plan d’évasion. Mais Sammy et Ray concoctent de leur côté une autre échappée avec leurs nouveaux amis, Jimbo le poisson, Lulu le homard, Annabel la gentille petite pieuvre et toute une famille de pingouins. C’est alors qu’arrivent les petits Ricky et Ella, bien déterminés à s’infiltrer pour leur venir en aide. Après une série d’aventures plus palpitantes les unes que les autres, nos héros mettent le cap vers le sud pour retrouver Shelly, le grand amour de Sammy. 

    Avec les voix de Franck Dubosc , Elie Semoun, Elie Semoun, Fred Testot, Olivia Ruiz, Guillaume Gallienne 

    Un film de Ben Stassen 

    Sale temps pour la planete Sicile, de Charybde en Scylla ((Elle est pas belle la vie ! –avec la participation de France Télévisions – France 5 -52 mn – 2013) Vendredi 20 à 11h00 

    Plus grande île de la Méditerranée, la Sicile constitue l’un des territoires les plus surveillés du monde. Une nécessité vitale pour ses 5 millions d’habitants, soumis aux caprices de l’Etna, le plus haut volcan d’Europe, en activité quasi permanente. L’île se situe de plus à la jonction des plaques eurasienne et africaine. Depuis 2011, un nouveau cratère suscite l’intérêt des scientifiques. Boris Behncke, un observateur allemand, estime que le volcan est autant une menace qu’une bénédiction pour la population car ses éruptions rendent les terres extrêmement fertiles. 

    Un film de Morad Aït-Habbouche 

     

    Film de clôture 

    Les vaisseaux du désert (Grand Angle Productions – ARTE – 52 mn – 2016) Samedi 21 à 19h00 et 22h30 & Dimanche 22 à 12h15 

    Les dromadaires ont une bosse, depuis 4000 ans ils permettent aux tribus nomades de vivre dans un milieu très hostile, ce sont les vaisseaux du désert. Animal de selle, animal de bat, le dromadaire donne à l’homme sa viande, son lait, sa peau… Ils viennent d’où ? Curieusement d’Amérique du nord, comme toute leur famille, les camélidés. Aujourd’hui, face à la disparition des caravanes, la sédentarisation, ils s’intègrent dans le monde moderne ! La production de leur lait devient intensive et on en fait même du fromage ! Le dromadaire concurrence le cheval comme pur-sang de course dans les camélodromes, il est l’objet d’une haute technologie de la reproduction. Mais son rapport quasi-mythique à l’homme subsiste. Voyage en Tunisie, en Arabie Saoudite, dans les Emirats Arabe, en Inde… Et en Suisse pour découvrir les superdromadaires du désert. 

    Un film de François Brey et Patrice Desenne 





    Département:
    Ville:
    Pays: