Le street art s’invite à Lunel

0
1007

 Le street art au coeur de l’objectif

Pour cette rentrée culturelle, la Ville de Lunel vous propose une première exposition photographique mettant à l’honneur Frédéric Montandon, un artiste à découvrir au Bocal. C’est avec plaisir que la Ville de Lunel, à chaque fois qu’elle le peut, donne sa chance au talent et laisse carte blanche à un artiste pour exprimer et exposer son travail. Et c’est la cas avec Frédéric Montandon, photographe lunellois dont le parcours atypique ne pouvait le mener qu’à l’art. N’hésitez pas à venir découvrir son travail qui sera exposé au Bocal du 15 septembre jusqu’au 4 novembre prochain.

S’il est des chemins de traverses, on peut dire que Frédéric Montandon en a parcouru quelques uns avant de se retrouver aujourd’hui dans la salle d’exposition lunelloise consacrée à la photographie. Né à Nice en 1967, c’est grâce à sa mère photographe portraitiste amateur que dès son plus jeune âge, il aiguise son oeil et son âme au artistique et culturel. De vernissages d’expositions en galeries de musées, sa mère, amoureuse des arts le trimbale partout. Dans la salle de bain, il partage avec elle l’instant magique du développement dans les différents bains où les épreuves argentiques se révèlent… Dés qu’elle lui en donnera l’autorisation, il utilise son appareil argentique pour faire ses premiers clichés. De retour du service militaire à 18 ans, arrive le besoin de gagner un salaire. Des métiers, il en a exercés ! Tous différents certes, mais tous qui le menaient vers des aventures humaines ou artistiques. Des petits boulots comme Assistant décorateur aux studios de cinéma de la Victorine à Nice, il devient ensuite chauffeur de limousine à Cannes. Il s’essaie dans plusieurs domaines et enchaîne les formations comme en dessin d’architecture intérieur. Il passe quelques diplômes, se ré-oriente, change de secteurs d’activités. La construction, l’hôtellerie, l’immobilier, le transport. Il voyage. Et son appareil photo ne le quitte jamais. Puis changement de cap, puisque c’est en Amérique Latine, plus précisément au Costa Rica qu’on le retrouve où il réside et gère un Bed and breakfast. Devant le pacifique, il est ensuite manager d’un restaurant sur la plage. Beauté des paysages, douceur de vivre… Pendant 7 ans, ses photographies vont immortaliser ces instants mais aussi les hommes et les femmes qu’il rencontre. Autant que l’aspect esthétique, c’est aussi l’aspect humain et son universalité qui s’impose à son objectif : les cultures, les modes de vies, et les univers différents le fascinent. Puis sa vie familiale le ramène en métropole où il s’installe dans le Sud de la France. Mais la photo l’appelle et il choisit une fois encore, de se réorienter professionnellement. Il passe des formations et devient photographe indépendant. Depuis quelques années maintenant, il a fondé son propre studio photo spécialisé dans le portrait, le packshot et la photo pour les entreprises.

S’il semble avoir vécu plusieurs vies, Frédéric Montandon a toujours suivi le fil artistique qui l’anime depuis sa plus tendre enfance. Ses métiers, ses rencontres, ses lieux de vies, tout a contribué à forger l’oeil du photographe qu’il est devenu. Aujourd’hui, c’est bien l’artiste qui pose, pour les 5 prochaines semaines, ses valises au Bocal. Pour cette première exposition à Lunel, sa ville, Frédéric a choisi de faire découvrir au public le monde artistique des graveurs. Ces street artistes dont on croise les oeuvres sans jamais savoir comment et par qui elles sont faites. Tagueurs, graveurs, pochoiristes, ils ont tous en commun l’outil de création, la bombe aérosol. Hier, ils étaient décriés, traités comme des vandales qui dégradaient les murs des villes. Aujourd’hui, on les retrouve dans les galeries et le street art est connu, reconnu et apprécié. La côte de ces artistes ne cessent de monter auprès du public et des collectionneurs. Frédéric Montandon les a côtoyés et réalisé des reportages photos avec eux. Aujourd’hui, c’est leur collaboration qu’il présente au public. Plus de 25 street artistes de la région ont accepté de retravailler les photos de Frédéric sur eux et leur travail. Chacun à sa manière, avec ses outils, avec sa sensibilité et ses envies pour en faire une oeuvre unique de deux artistes. Ainsi, à la bombe… de la rue aux galeries, le public pourra découvrir cette rencontre artistique et humaine unique. À voir et à revoir !

L’ESSENTIEL :

« À la bombe… de la rue aux galeries »

Exposition des oeuvres de Frédéric Montandon

Le Bocal

Ouvert du mardi au vendredi de 8h à 12h & de 14h à 18h

Entrée libre & gratuite

Vernissage le 14 septembre à 19h

Plus d’informations www.lunel.com – www.studio-kerico.com





Département:
Ville:
Pays: