30ème concours d’abrivado, jeudi 14 mai à Vauvert

    0
    1600

    Le concours d’abrivado

    Située à environ 20km de Nîmes, 30km d’Arles et 40km de Montpellier, la ville de Vauvert (Gard) est nichée en Petite Camargue, pays de traditions et de bouvine. Le premier concours d’abrivado, inventé par le Vauverdois Jean Brunel, a eu lieu à Vauvert. Les arènes de la ville portent d’ailleurs son nom. Organisé chaque année le jeudi de l’Ascension, le concours d’abrivado rassemble dans les rues de Vauvert de 6000 à 8000 personnes. Il met en compétition pour l’honneur, plusieurs manades. Au cours de leur passage successif, elles sont jugées sur la tenue des gardians, le harnachement, la vitesse, le travail de conduite. Les attrapaïres sont toujours nombreux à tenter de faire échapper les taureaux. Le concours d’abrivado de Vauvert, le premier du genre, est célèbre par la technicité de son parcours.

    Le 30ème concours d’abrivado aura lieu jeudi 14 mai 2015. Le parcours sera animé par peña, groupes folkloriques, calèches, Carreto Ramado… Deux lâchers de 30 taureaux sont aussi prévus. Les stands colorés et appétissants du marché du terroir se tiendront comme chaque année sur les allées Victor Hugo, près des arènes.

    Qu’est-ce qu’une abrivado ?

    Le jeu taurin qui a pris plus tard le nom d’abrivado avait lieu à l’origine au moment du déplacement des manades. Encadré de gardians, le troupeau de taureaux traversait champs, hameaux et villages. Dans les villages, des attroupements de valets de ferme se formaient sur leur passage pour tenter de perturber la bonne marche du troupeau. Les gardians devaient affronter ceux qui se faisaient fort de démanteler la troupe de cavaliers et de faire échapper au moins un taureau. Les gardians lançaient alors leur monture et la manade au galop pour leur échapper. D’où l’origine du mot abrivado (du verbe provençal abriva : accélérer, lancer, précipiter). Quant à la bandido (bandi : délivrer, lâcher), elle avait lieu à l’origine lorsque la course était terminée. Avant l’arrivée du char, c’était le moyen le plus sûr de ramener les taureaux de la course, des arènes vers la manade. Aujourd’hui, abrivado et bandido sont devenues des spectacles taurins qui gardent toute leur authenticité. Les taureaux qui sont utilisés ne sont pas ceux qui courront ensuite dans l’arène aux côtés des raseteurs. Le plaisir et l’émotion sont toujours au rendez-vous des aficiona.

    Aficiona : amateur de courses de taureaux.

    Abrivado : arrivée des taureaux depuis leur lieu de pâturage jusqu’aux arènes encadrés par les gardians. La population essaie de faire échapper les taureaux en rompant la barrière formée par les gardians.

    Attrapaïres : nom donné aux gens qui tentent d’attraper les taureaux au cours d’une abrivado pour les faire échapper.

    Bandido : contraire de l’abrivado. Elle se déroule après la course. Elle permet au taureau de regagner son pâturage.

    Char : attelage avec lequel on amenait auparavant les taureaux des prés au village. Maintenant il s’agit d’un camion qui a conservé ce nom.

    Gardian : vient du provençal gardo besti qui signifie « garde bestiaux ». On distingue les gardians de métier qui sont salariés, et les gardians amateurs qui aident bénévolement le mandater. 

    Manade : troupeau de taureaux ou de chevaux. L’élevage en manade désigne toujours un élevage extensif en liberté et

    plein air intégral. Par extension, une manade représente aussi l’ensemble de l’élevage avec son personnel, ses amateurs et ses terres.

    Raseteur : nom donné aux hommes habillés en blanc qui se mesurent à un taureau lors des courses camarguaises. Cette année, afin de fêter son 30ème concours d’abrivado, la ville de Vauvert propose un programme spécial pour le

    jeudi 14 mai 2015. En plus des traditionnels défilés folkloriques, concours d’abrivado et courses camarguaises seront aussi organisés la Carreto Ramado et 2 lâchers de 30 taureaux.

    Programme du 30ème concours d’abrivado de Vauvert

    Toute la journée marché du terroir sur les allées Victor Hugo

    9h30 défilé avec la peña La Gardounenque, les groupes folkloriques Li Cabidoulo et Pantai de

    Camargo, des Attelages de Petite Camargue

    10h Carreto Ramado

    10h30 lâcher de 30 taureaux de la manade Aubanel

    11h présentation des manades suivie du concours

    manade Saint-Louis

    manade Arlatenco

    manade Martini

    manade Aubanel

    manade Chaballier

    12h30 remise des prix

    16h30 Trophée des As – 7ème trophée Camargue Médical – 2ème journée

    entrée générale 12 euros

    Après la course : lâcher des 30 taureaux suivi des bandido des 5 manades du concours.

     

     

    Renseignements : Renseignements Service animation 56 avenue Victor Hugo Tél. : 04 66 73 17 35
    Plus d'infos : www.vauvert.com - Email




    Département:
    Ville: