Fête du Pastoralisme à la Ferme Découverte de Saint André

    0
    1239

    FETE DU PASTORALISME EN FAVEUR DE L’ASSOCIATION DE DEFENSE ET DE PROMOTION DES RACES LOCALES EN PAYS CATALAN 

    Les races à défendre et protéger 

    * Les vaches de l’Albère qui bien qu’elles soient européennes sont reconnues par décret royal en Espagne et ne sont pas reconnues en France (race actuellement en voie d’extinction).

    * Les chèvres catalanes de l’Albère en cours de reconnaissance en France et en voie d’extinction sur le territoire.

    * Les brebis rouge du Roussillon et la vache Casta qui sont officiellement reconnues en France mais menacées car peu nombreuses.

    Les projets de réforme des systèmes d’aide aux pastoralismes (exclusion des PAC « programme agricole commun » des châtaigneraies et chênaies) risquent d’accélérer l’extinction de ces races et d’anéantir le travail qu’elles effectuent sur notre territoire.

    Conséquences liées à leur disparition 

    Bien qu’elles ne soient pas reconnues officiellement pour certaines, ces races survivent grâce à une poignée d’éleveurs. Leur présence ancienne sur le massif est menacée alors que la priorité devrait être au contraire de les soutenir car :

    * elles sont une pièce importante de notre patrimoine culturel et agricole,

    * elles ont une mission « naturelle » d’entretien des forêts dans lesquelles elles se sont adaptées au fil des siècles, dans un massif régulièrement agressé par de vastes incendies qui touchent tour à tour le versant français et espagnol,

    * leur autonomie dans le massif de l’Albère en font des animaux éloignés du modèle d’élevage intensif si critiqué aujourd’hui (elles n’ont aucun besoin de nourriture industrielle, ni de traitement antibiotiques ou autres, grâce à leur rusticité) ; elles sont enfin un gage de qualité alimentaire.

    Cette pratique d’élevage extensif, si utile à la conservation des écosystèmes du massif est en danger aujourd’hui. Le trésor du travail de ces races locales, de débroussaillage et de prévention des incendies, sera anéanti si elles disparaissent.

    Les éleveurs « sauveurs » de ces races 

    Avec ces éleveurs locaux il a été créé l’ADPRLPC (Association de Défense et de Promotion des Races Locales en Pays Catalan). Parmi eux l’ont peut citer :

    * Martin et Karine QUINTANA : éleveurs d’un des derniers troupeaux de chèvres catalanes des Albères. Ils possèdent actuellement 400 chèvres catalanes qui donnent du lait et viande. (Maureillas las Illas – 04.68.83.25.18)

    * Nicolas MIRAILLES : éleveur de vaches catalanes des Albères. Il possède 30 vaches catalanes qui donnent du lait et de la viande. (Banyuls/Mer – 06.17.90.58.58)

    * Jordi et Philippe PAYRET : éleveur de vaches mascarde (Casta). Il possède actuellement 25 vaches mascadre et taureaux adultes. (Collioure – 06.27.28.27.07)

    Ces éleveurs avec les forces vives d’associations, de militants et d’autres éleveurs du département ont entrepris par le biais de l’ADPRLPC d’alerter le Ministre de l’Agriculture Monsieur le Foll, la Préfète des Pyrénées-Orientales Madame Chevalier, le Sous-préfet de Ceret Monsieur Giuliani, Monsieur Alary le Président de la Région, le Sénateur Monsieur Calvet et les députés Messieurs Sire, Aylagas et Roumégas et d’autres acteurs politiques de l’inquiétude profonde qui les animent quant à l’avenir de l’élevage méditerranéen et les inquiétudes concernant les projets de réforme des systèmes d’aides aux pastoralisme.

    L’Association ADPRLPC : ses objectifs 

    L’ADPRLPC a pour vocation la défense et la promotion des races locales catalanes. Ces objectifs sont d’aider les éleveurs à faire connaître et reconnaître les races catalanes tant en Catalogne Nord qu’en Catalogne Sud (ces races étant reconnues dans un pays, mais pas dans l’autre), de participer à des manifestations ou foires pour sensibiliser l’opinion publique à l’intérêt d’élever des animaux autochtones, adaptés au territoire, valorisant le territoire et permettant ainsi une plus grande biodiversité.

    L’Association compte actuellement 130 membres.

    Fête du pastoralisme en soutient à l’ADPRLPC 

    La Ferme de Découverte Saint André, fidèle à sa vocation de préservation des races, organise les Samedi 14 et Dimanche 15 Novembre de 10H00 à 18H00, une Fête du Pastoralisme afin de soutenir l’association. 50% du prix des entrées des deux journées seront reversées à l’ADPRLPC. (Hubert LEVAUFRE : 06 85 73 00 06)





    Département:
    Ville: