Exposition en hommage à Georges Brassens

    0
    1193

    Musée Paul Valéry – Sète

    Les bois du bateau

    Hommage à Georges Brassens

    Rémi Sautet – Fabien Docet

    Sculptures/vidéos

    Une exposition-évènement conçue autour de la barque de Brassens, le GYSS, par le réalisateur Rémi Sautet et le sculpteur Fabien Docet.

    Cette exposition en hommage à Georges Brassens (1921-1981) disparu il y a 35 ans présente 8 installations et 3 vidéos, chacune en relation avec une chanson de Brassens, Le Grand PanLes Copains d’abord ou encore Supplique pour être enterré à la plage de Sète.

    Rémi Sautet est à l’initiative de la conservation des bois du GYSS. Il les recueille en 2001 pour les préserver d’une destruction imminente. En 2013, sa rencontre avec le sculpteur Fabien Docet est déterminante.  Rémi Sautet lui propose de créer des sculptures avec les bois qu’il a précieusement gardés. S’engage alors une riche et passionnante collaboration au Musée Paul Valéry.

    De chacune des pièces exposées se dégage une harmonie singulière et inattendue : les sculptures réalisées dans des matières aussi différentes que le métal, l’acier, l’inox, et auxquels s’intègrent les bois du GYSS s’animent avec les lumières colorées, les ambiances sonores ou encore les films diffusés ou projetés.

    Ainsi, la silhouette bondissante du Grand Pan, sculpture en inox et bois, projette face aux visiteurs l’image en relief de Brassens empruntée à des images d’archives, tandis que, dans les interstices de la sculpture Tout nous précède, les bois réunis en fagot laissent voir les reflets animés de l’eau qui les a usés et polis.

    La proue, les bois de la coque et l’ancienne cabine du bateau sont par ailleurs le centre d’une installation spectaculaire, Jamais au grand jamais : placée en suspension dans l’espace, au-dessus du scintillement des vagues projetées sur le sol, la cabine réunit les visiteurs autour de la chanson Les Copains d’abord. Diffusées à l’intérieur du réceptacle, la voix et la musique de Brassens lancent une invitation à se réunir en créant une relation chaleureuse qui rend à la cabine, lieu de partage, sa vocation initiale.

    Un dialogue à la fois naturel et évident s’établit alors avec une vidéo qui clôt le parcours. Elle fait entendre la Supplique pour être enterré à la plage de Sète, interprétée par des Sétois rencontrés au hasard. L’exercice aboutit à un continuum, où la singularité est le ciment d’une harmonie collective.

    Sans doute Rémi Sautet et Fabien Docet sont-ils restés fidèles à l’esprit qui anime l’univers poétique de Brassens : ils sont ainsi parvenus à concilier l’attachement pour la liberté individuelle avec la volonté de réunir les hommes sur des valeurs aussi essentielles que l’amour, la fraternité et la beauté.

     





    Département:
    Ville:
    Pays:

    Sorties :